» » La transformation numérique du système de la santé
Exporter en pdf  Exporter en pdf


mardi 30 juillet 2019
La transformation numérique du système de la santé

 

LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DU SYSTÈME DE SANTÉ

 

Un des pans de la nouvelle loi Santé 2022 promulguée le 24 juillet dernier est d’accélérer le virage numérique dans le domaine.

 

D’après ce projet, les objectifs visés sont de faciliter l’accès pour les patients à leurs données médicales en ligne ; de dématérialiser l'intégralité des prescriptions ; simplifier le partage d'informations entre tous les professionnels de santé1.

 

Une étude2 réalisée par Sopra Steria Consulting en partenariat avec IPSOS, sur la digitalisation du parcours de santé en Europe (enquête menée dans 6 pays européens dont la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Norvège, la Belgique et l’Espagne auprès de 35 experts de la santé et 1 200 Européens âgés de 18 ans et plus.) abonde dans ce sens. Il s’agit à ce jour de l’étude la plus complète jamais réalisée à l’échelle européenne au sujet de la santé digitale. Les résultats publiés en juin 2019 mettent en lumière en quoi la digitalisation du parcours de soins est aujourd’hui l’une des principales réponses attendues pour faire face aux grands défis auxquels sont confrontés les systèmes de santé européens. D’après ses résultats, il apparaît que des solutions digitales sont déjà prêtes (intelligence artificielle, le Big Data ou l’IoT) et beaucoup d’initiatives sont en cours dans les différents pays étudiés. Ce n’est donc pas la technologie qui est un frein mais plutôt un déploiement perfectible. Or, près de 8 Européens sur 10 (77%), d’après cette étude, considèrent que la digitalisation améliorera la qualité du système de santé.

 

Une autre donnée intéressante en la matière, « les Européens plébiscitent le dossier médical partagé, un dispositif qu’ils jugent utile pour accéder à l’historique de soins (92%), pour renforcer la coordination entre les professionnels de santé (91%), et améliorer la prévention (80%). En ce sens, la majorité des Européens (74%) interrogés souhaiteraient donner accès à leur dossier médical électronique aux professionnels de santé qui les suivent.3» (Sopra steria, 2019)

 

Mais pour harmoniser les pratiques et généraliser la digitalisation, il faut une véritable volonté et un accompagnement de la part des États et réfléchir dès à présent à son financement.  Particulièrement pour contrer les fameux GAFAM[4] qui ont pris une avance certaine dans ces domaines, à grands renforts d’investissements. En effet, si le digital est une opportunité c’est aussi un enjeu stratégique pour les États qui ne veulent pas perdre leur souveraineté en la matière. Pour l’instant, les Européens « font majoritairement confiance aux professionnels et établissements de santé (79%) et aux autorités et institutions publiques de santé nationales en ce qui concerne la sécurisation de leurs données de santé (stockage, confidentialité, anonymat), alors qu’ils expriment une confiance bien moindre envers les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft). En effet, moins d’un Européen sur 5 (19%) et 15% des Français font confiance aux GAFAM pour sécuriser leurs données de santé » (Sopra steria, 2019).

 

Aller chercher des informations sur internet fait désormais partie des usages. Les outils numériques seront de plus en plus utilisés notamment par les nouvelles générations. Il convient donc d’entourer ces pratiques et de ne pas passer à côté du virage numérique en cours mais de l’accompagner. Mais surtout, il est essentiel de repositionner l’usager comme le premier bénéficiaire des services numériques en santé en lui donnant les moyens d’être véritablement acteur de sa santé. « Les patients cherchent aujourd’hui à être des acteurs à part entière de leur prise en charge et considèrent la digitalisation du parcours de santé comme une opportunité d’être plus impliqués. (Sopra steria, 2019) »

 

 

 

 


Sources :

 

1 https://www.ars.sante.fr/les-5-chantiers-pour-transformer-le-systeme-de-sante

2 Durant près d’1 an, Sopra Steria Consulting et Ipsos ont interrogé 35 experts européens de la santé évoluant au sein des autorités de santé, de grands établissements hospitaliers, de start-ups, des laboratoires pharmaceutiques, d’organismes de financement ou encore de grandes sociétés d’assurances et de mutuelles et 1 200 Européens âgés de 18 ans et plus.

3 Sopra Steria Consulting. (2019).  Enquête européenne sur la digitalisation du parcours de santé [Communiqué de presse]. Consulté sur http:// https://www.soprasteria.com/docs/librariesprovider29/cp/200619_cp-etude-santé_soprasteria-vf-presse-sante.pdf?sfvrsn=5a19125b_0

GAFAM : Acronyme des géants du Web : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft.

 

 

 

Laisser un commentaire
Envoyer
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des contenus correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris